25 astuces pour améliorer votre prochaine partie de JdR dès aujourd’hui

25 astuces pour améliorer votre prochaine partie de JdR dès aujourd’hui

Sommaire

Il existe de nombreuses façons d’optimiser votre activité de maitre de jeu. Je vais m’attacher ici à vous donner des conseils que vous pourrez appliquer facilement et directement, pour améliorer votre prochaine partie de JdR. L’article n’aborde pas la façon de construire ou de rédiger un scénario ou une campagne. Je souhaite simplement vous aider à perfectionner la gestion de vos parties avec des astuces très simples qui relèvent bien souvent du bon sens. Ce qui malgré tout n’est pas toujours si évident.

Ce petit guide s’adresse autant aux meneurs de jeu débutants qu’aux MJ plus expérimentés. Les experts et professionnels, quant à eux, pourront apporter leur contribution en commentaire s’ils le souhaitent.

Il est possible d’écrire des dizaines de pages sur les sujets que je vais présenter ici. Je les aborde évidemment de manière synthétique. Quelques explications devraient néanmoins vous permettre de les mettre en application dès aujourd’hui. Cet article devrait vous permettre de devenir un MJ plus efficace.

Le guide est divisé en trois parties principales afin que vous puissiez facilement trouver les informations qui vous intéressent. Nous verrons les conseils qui sont applicables avant de jouer, ceux qui sont applicables pendant la partie et enfin les astuces utiles à la fin d’une session de jeu.

Piochez ce qui vous parait utile à vos propres parties et surtout ce que vous vous sentez capable de gérer facilement. Il faut trouver le juste milieu entre immersion des joueurs et facilité de jeu.

Comment améliorer la préparation de votre prochaine partie de JdR ?

Améliorer votre prochaine partie de JdR

♦ Maitrisez les règles de base couramment utilisées

Cela permettra de fluidifier la partie. Si vous devez vous référer au livre des règles constamment, les coupures seront trop longues et nombreuses et vos joueurs se lasseront.

On ne vous demande pas d’apprendre par coeur 300 ou 500 pages de règles. Vous les apprendrez malgré vous à force de les utiliser. Une bonne idée serait de placer quelques marque-pages sur les sections qui vous paraissent importantes ou que vous pensez devoir utiliser durant votre partie. Certaines précisions sont parfois utiles, même pour des règles que l’on pense bien connaître.

♦ Utilisez des fiches de révision

Au lieu de marquer les pages du livre des règles, vous pouvez vous faire quelques fiches résumées avec les informations essentielles. De plus, souvent les écrans de MJ contiennent des rappels importants et utiles en cours de partie. N’hésitez pas à les exploiter.

♦ Relisez votre scénario avant de démarrer la partie.

Une aventure achetée dans le commerce doit être relue plusieurs fois afin d’en avoir les éléments clés bien en tête. De la même façon que pour les règles, si vous cherchez trop souvent des informations dans les pages, vous cassez le rythme de la partie, ce qui est ennuyeux autant pour les maitres de jeu que pour les joueurs.

♦ Anticipez et prévoyez les réactions des personnages

Lors de vos lectures du scénario, essayez d’envisager les réactions probables des personnages en prenant en compte leur personnalité, leur histoire, leurs capacités, etc. Cela vous prépare mentalement à un certain nombre de situations plausibles. Bien entendu, lorsque l’on prépare une partie de cette manière, cela n’élimine pas du tout l’improvisation parce que vous ne pouvez pas prévoir tous les cas de figure. D’ailleurs, certaines réactions seront à l’opposé de ce que vous aviez imaginé. Cependant, plus ou est préparé, et mieux on peut réagir le moment venu. À moins bien entendu que vous ne soyez très doué en improvisation, ce qui n’est pas forcément mon cas.

♦ Réviser les fiches de PJ et de PNJ

Bien connaitre les personnages, leurs histoires et leur capacité permet d’éviter de mauvaises surprises. Dans une situation donnée, vous pouvez mieux envisager les réactions des personnages (vous éliminez certaines réactions inutiles et prévoyez des choses auxquelles vous n’auriez pas pensé autrement). Posséder des fiches synthétiques illustrées s’avérer utile.

♦ Définissez l’ambiance de jeu

Déterminez avec vos joueurs quelle ambiance vous souhaitez donner à la partie afin de garder un certain contrôle sur les débordements qui se produisent inévitablement. Vous pouvez avoir envie de jouer sérieusement, auquel cas, tout le monde se met d’accord pour jouer sans plaisanter à chaque occasion qui se présente (et elles sont très nombreuses). Vous pouvez également décider de jouer de façon totalement débridée, pour une partie de franche rigolade, au risque de ne pas beaucoup avancer dans l’histoire. C’est une question de choix. Mais le définir avant de commercer permet d’éviter une trop grande perte de temps durant la partie.

♦ Créez une carte mentale des relations entre les PNJ

Lors d’une partie où les personnages vont devoir évoluer longtemps dans un endroit particulier (un château par exemple, ou un village), définissez une carte mentale des liens entre les PNJ. Pour chaque personnage, dessinez un rectangle et notez son nom et sa fonction. Faites des flèches vers les PNJ qu’il côtoie et notez les sentiments qu’ils entretiennent mutuellement. Cela peut contribuer à créer des situations intéressantes en cours de partie.

♦ Nommez un archiviste

Demandez à l’un des joueurs de noter le déroulement des aventures. Il faut prendre note des lieux visités, des personnes rencontrées et actions réalisées par chacun des personnages. Cela s’avérera très souvent utile tant pour se remémorer ce qu’il s’est déroulé que pour vérifier des informations et garder une cohérence pour la suite. Les joueurs peuvent éventuellement alterner à cette fonction. Prévoyez un carnet spécial dédié à cette tâche et conservez-le.

♦ Résumez la partie précédente

Avant de commencer, faites un résumé de la partie précédente. Demandez éventuellement à un joueur ayant pris des notes de vous aider à récapituler. Veillez à ce que tout soit clair dans l’esprit de tous les joueurs. Si vous avez joué il y a quelques jours seulement, la partie devrait être encore fraiche dans leur esprit. Parfois, plusieurs semaines (ou mois) peuvent s’écouler entre deux sessions. Un rappel est alors indispensable.

♦ Prévoyez le matériel nécessaire

Veillez à posséder assez de dés, crayons et feuilles (ou tout autre équipement utile) pour l’ensemble des joueurs et pour vous même.

♦ Exploitez le cloud

Les applications bureautiques disponibles dans le cloud peuvent être très utiles pour stocker les fiches de personnage, la liste de leur équipement, leur historique, etc. Depuis leur téléphone, les joueurs ont la capacité d’accéder à toutes les informations les concernant et de les mettre à jour en temps réel. Faites en sorte que tout le monde utilise les mêmes applications et que tous les documents soient partagés avec vous. À défaut d’utiliser des documents papier bien entendu.

Comment optimiser le déroulement d’une partie de JdR ?

✪ Réduisez les règles au profit du roleplay

Si les joueurs incarnent correctement leurs personnages et tiennent compte de leurs traits de caractère, de leurs atouts et de leurs défauts, certaines actions peuvent se passer de règles complexes. Cette astuce est surtout valable pour les jeux complexes aux règles très précises. De nombreux jeux modernes ont pris en compte ce critère et proposent des règles plus facilement applicables.

✪ Décrivez un maximum

Vos joueurs se reposent principalement sur vos paroles pour imaginer les scènes, les personnages et les actions. Prenez soin de développer les descriptions de lieux et de situations sans omettre de détailler ce que ressentent les personnages joueurs et non joueurs. Chacun pourra alors se faire une bonne idée des scènes et se plonger au cœur de l’histoire pour vivre des aventures palpitantes.

✪ Créez des ambiances sonores

Une simple musique d’ambiance trouvée sur YouTube fera souvent l’affaire. Vous pouvez également utiliser des bandes originales de films. Des effets sonores et autres bruitages peuvent être intéressants à utiliser. Des créateurs mettent parfois à disposition des vidéos longues qui contiennent des sons d’ambiance pour des bateaux, des tavernes, des marches, etc. Il existe également des logiciels spécialisés. Attention au volume pour que le son ne couvre pas votre voix ou celle des joueurs. L’ambiance doit être un arrière-plan capable de se faire oublier lorsque l’action prend le dessus.

✪ Créez des ambiances lumineuses

En ce qui concerne la lumière, une ampoule connectée (savamment dissimulée) capable de changer de couleur peut être utile afin de changer l’ambiance lumineuse rapidement en fonction de la situation. Exploitez la symbolique des couleurs et la variation de l’intensité lumineuse en fonction du moment de la journée ou des endroits visités.

✪ Utilisez des accessoires de décoration

Pour parfaire l’atmosphère du jeu, vos pouvez placer sur la table ou dans la pièce des objets de décoration qui rappellent l’univers dans lequel les personnages évoluent. Beaucoup de jeux se déroulent dans des univers anciens ou contemporains, mais emprunts de fantastique et d’occulte. Vous pouvez alors utiliser de vieux livres, des flacons de verre, une bourse en cuir, un encrier ancien, un vieux cadre, un coffret de bois, quelques pièces anciennes, un crâne, un vieux couteau, un chandelier avec une bougie, une vieille carte, un trousseau de grosses clés, etc. Inspirez-vous de l’univers dans lequel vous jouez et trouvez des colifichets en adéquation. Certaines choses neuves à faible coût imitent assez bien toute sorte d’objets anciens ou futuristes. Vous pouvez également tenter d’en fabriquer vous-même.

✪ Utilisez des supports graphiques

Exploitez des plans, des dessins ou des vues 3D pour aider vos joueurs à se représenter la même chose au même moment. L’objectif d’une partie de jeux de rôle est de faire appel à l’imaginaire des joueurs. Mais chacun d’entre eux peut imaginer une scène de manière différente à partie de votre description. Dans certains contextes, cela peut poser des problèmes, notamment pour des représentations graphiques précises ou des repères dans l’espace. C’est pourquoi il est intéressant d’exploiter des plans pour les combats notamment. Cela vous permet de placer précisément les personnages et leurs adversaires. L’exploration minutieuse d’un bâtiment ou d’une pièce peut également nécessiter des plans, des dessins représentatifs ou des vues 3D comme celle que je propose dans mes lieux prêts à jouer.

✪ Incarnez vos PNJ

Changez votre voix, votre façon de parler, votre vocabulaire et même votre attitude. Adressez-vous directement aux personnages interprétés par vos joueurs. Lorsque nécessaire, commencez par une courte description qui peut appuyer votre discours.

Par exemple : vous jouez un forgeron épuisé alors que deux personnes (les personnages de vos joueurs) entrent dans son atelier. En tant que MJ, vous prenez la parole et expliquez brièvement : « Lorsque vous entrez, le forgeron qui travaille à la forge laisse retomber son marteau une dernière fois. Il le pose sur l’enclume et se tourne vers vous l’air las et s’essuyant le visage plein de sueur du revers de la main. Il plisse le front pour se forcer à garder les yeux ouverts. » Puis, toujours en tant que MJ, vous regardez les deux joueurs concernés et tentez d’avoir la même expression de visage que le forgeron avant de soupirer et de déclarer sur un ton de lassitude : « Bonjour… Que puis-je pour vous ? ».

Si en plus de ça, vous arrivez à changer un peu votre voix, vous pourriez arracher quelques frissons de plaisir à vos joueurs.

La description que vous faites de la scène est importante, dans la mesure où vos joueurs doivent savoir à quel moment vous êtes le MJ et à quel moment vous êtes le PNJ. Simplement jouer une scène sans autre explication peut être déstabilisant, voire complètement incompris.

Demandez à vos joueurs de faire exactement la même chose. Vous augmenterez considérablement l’immersion pour chacun.

Voici ce que l’on appelle le roleplay qui est au cœur du jeu de rôle (en francophonie on fait la distinction entre les deux termes, mais en réalité, roleplay signifie simplement jeu de rôle). Cela suggère que la personnalité des personnages soit respectée, autant que possible, par les joueurs. Ces conseils sont bien entendu à adapter en fonction des souhaits et des capacités de chacun. Le but n’étant pas de mettre mal à l’aise qui que ce soit, ne forcez pas et laissez chaque joueur jouer comme il l’entend. Donnez simplement des indications et des conseils. Tout le monde n’est pas comédien. Changer sa voix est loin d’être facile. Mais à partir du moment où vous faites quelques efforts pour améliorer votre roleplay, vous améliorez globalement la partie.

✪ Exploitez une plateforme de gestion de partie en ligne

Ces applications en ligne ont vu le jour avec l’avènement des parties à distance. Une évolution naturelle des parties autour d’une table, rendue possible grâce à Internet. Elles s’avèrent utiles également lors des parties en présentiel pour afficher des cartes et plans numériques sur lesquels vous pouvez symboliser chaque personnage grâce à des jetons. Elles offrent également parfois le tirage de tous les types de dés à jouer et la gestion des fiches de personnages pour de nombreux jeux. En tant que MJ, j’ai testé Roll20, l’ancêtre de ces applications, avec un accès gratuit et un abonnement pour des fonctions complémentaires. OwlBear est complètement gratuit, très léger, simple et sans inscription. En tant que joueur, j’ai testé Let’s Role, la toute nouvelle plateforme gratuite et très complète (et développée par des Français). Ma préférence va aux deux dernières applications.

✪ Utilisez des figurines pour les combats

Empruntez les figurines d’un jeu de plateau pour symboliser les personnages joueurs et non-joueurs sur des plans papier. Essayez autant que possible de trouver des figurines qui ressemblent aux personnages. Pour un meilleur effet, vous pouvez les peindre. À défaut de figurines en plastique ou en métal, imprimez des personnages sur des feuilles cartonnées avant de les coller sur des socles. Pour aller encore plus loin, vous pouvez aussi afficher des plans numériques sur un écran positionné horizontalement. Celui-ci pourra recevoir vos figurines (en prenant soin de protéger l’écran avec un film adapté, une surface de verre ou de plastique souple).

✪ Utiliser des étiquettes pour l’ordre d’initiative

Voici une astuce pour vous souvenir de l’ordre d’initiative durant les combats. Vous pouvez les fabriquer facilement vous-même avec un rectangle de papier que vous pliez et sur lequel vous écrivez le nom de tous les personnages de leurs adversaires. Une fois les jets d’initiative lancés, il vous suffit de poser les étiquettes sur le rebord supérieur de votre écran de MJ dans le bon ordre. Il restera seulement à retenir qui affronte qui lors des assauts.

✪ Terminez la partie sur un suspens

Si vous prévoyez un scénario long qui ne peut être joué en une seule fois, ou une campagne qui nécessite forcément plusieurs sessions de jeu, jouez sur le suspens en fin de partie pour attiser la motivation des joueurs. Comme à la fin d’un épisode, qu’il s’agisse d’une série télévisée, d’une bande dessinée ou d’un roman, un temps d’incertitude quant à l’issue d’une situation a le don d’exciter la curiosité. Les joueurs resteront sur leur faim et demanderont vite la suite.

Que faire à la fin de votre partie de JdR ?

✱ Débriefez

La première chose à faire est de consulter les joueurs pour recueillir leurs impressions. Il faut toujours le faire à chaud. Demandez l’avis de chacun sur l’histoire, l’ambiance, le roleplay, le ressenti général, etc. Faites parler vos joueurs tour à tour. Qu’ils s’expriment avec bienveillance au sujet de leur propre rôle et de ceux de leurs compagnons de jeu (dont vous faites partie). Ce n’est que de cette façon que vous pourrez améliorer ce qui doit l’être et profiter pleinement de la satisfaction que l’on ressent après d’une partie bien menée.

✱ Centralisez tous les documents importants

Rassemblez les fiches de personnage, les brouillons et croquis dessinés en cours de partie, ainsi que le carnet de l’archiviste et conservez les vers vous. Ceci évitera que des documents soient oubliés par un joueur lors d’une prochaine partie ou simplement endommagés par inadvertance, perdus pendant un transport ou un rangement hasardeux.

✱ Programmez la partie suivante

Si vous n’avez pas la possibilité de vous réunir chaque semaine de manière automatique, il est préférable de fixer immédiatement la date de la prochaine partie. En effet, la vie de famille et les aléas professionnels peuvent perturber les emplois du temps. Attendre la dernière minute pour choisir un moment, c’est le meilleur moyen de ne pas parvenir à réunir tout le monde.

✱ Rejoignez la Confrérie des Aventuriers

Astuce bonus : inscrivez-vous gratuitement dans le formulaire ci-dessous pour réclamer vos plans. Je vous offre chaque saison de nouvelles ressources pour améliorer votre prochaine partie de JdR. Téléchargez les lieux prêts à jouer avec descriptions, plans et vues 3D.

Recevez dès maintenant les plans 3D du « relais du pont »

En vous inscrivant gratuitement, je vous offre un extrait jouable du « Relais du Pont » comprenant les plans 3D de la grande salle, des chambres et dortoir et de l’écurie. Chaque trimestre, de nouvelles ressources jouables vous seront offertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :