›› mercredi 29 mars 2006

xiaopan.com est enfin ouvert

Editeur Chinois Xiao PanJ'ai eu le plaisir, l'avantage, que dis-je, l'honneur d'une visite et d'un commentaire de Xiao Pan sur mon blog suite à un billet au sujet de Benjamin que je vous invite à lire (ou à relire) pour savoir de quoi je parle.

Tout d'abord, le nom de Benjamin n'est pas secret, c'est ZHANG Bin. Pour ma part Benjamin reste plus facile à retenir, d'autant que c'est aussi le prénom de mon frère :-). Seconde précision suite au commentaire de Xiao Pan : Les dessinateurs chinois se nomment "manhuajia" et non "mangakas" comme je l'avais écrit précédemment. Car comme chacun le sait, les mangakas sont des dessinateurs japonais :-)

Enfin, vous pouvez consulter le site Xiao Pan qui à ouvert ses portes. Vous trouverez des informations sur Benjamin et sur d'autres dessinateurs chinois, ainsi qu'une galerie de superbes crayonnés, un agenda et un forum

›› samedi 4 mars 2006

Ad Eternam, le témoignage d'un non vivant

Ad Eternam

["Repose en paix", telle est l'épitaphe que l'on peut lire sur bon nombre de pierres tombales.

Il est des choses que les vivants devraient s'abstenir de dire ou de faire, ignorant tout de la mort. Car qui peut dire en vérité que la mort est un repos ? J'ai toujours pensé (enfin je crois), que l'on ne peut bien parler que de ce que l'on connais bien, aussi aimerais-je témoigner aujourd'hui, moi qui suis mort, afin d'éclairer certains sur le destin qui les attend lorsqu'il passeront de vie à trépas.

Tout d'abord, sachez que la mort en soit n'est pas une fin, mais un début et que... non, vous ne pourriez pas comprendre.

Je ne sais pas quand je suis mort et je ne sais presque rien de ma vie. Mon corps est encore incomplet, mais j'ai vu, je sais et j'ai fais des choses que vous, vivants, ne pourriez pas concevoir...

Les mystères de la vie et de la mort me seront révèlés un jour, peut être, lorsque j'aurais reconstitué ma vie passée. Qu'importe, j'ai toute l'éternité pour errer entre les univers et les réalités à travers le temps.]

Ad Eternam est un jeu indépendant, conçu par l'un de mes amis proches, archéologue de son état, dans lequel vous incarnerez (si l'on peut dire), des morts à la recherche de leur identité. Traversant les réalités en quête de souvenir afin de reconstituer votre histoire ainsi que votre corps, vous découvrirez certains mystères de la vie après la mort qui s'avère plus mouvementée qui vous ne l'auriez pensé.

Nulle place dans ce jeu pour les Gros Bill, très peu de combats et des règles simples que vous découvrirez au fur et à mesure des parties ce qui laissent par conséquent une très grande place au role play.

Au même titre que votre personnage, vous serez propulsé dans un univers dont vous devrez tout apprendre, quoi de plus simple pour vous mettre en situation ?

Ce jeu est en cours de développement. Bien que testé depuis longtemps il reste à écrire les règles, peaufiner les feuilles de personnage et rédiger quelques chapitres sur le background. Vous pourrez peut être découvrir bientôt ici-même et sur le Sanktuaire l'un des premiers textes officiels de présentation : "Entretien avec la Grande Faucheuse".